Développer une conscience claire ... comme une eau de source

Quelques chiffres


80 % des eaux usées à travers le monde sont rejetées sans traitement.

En 200 ans, l'acidité de l'océan à grimpé de 30 %.

30 % de la population mondiale n'a pas accès à une eau salubre.

Mais bonne nouvelle, des pratiques agro-écologiques permettent de multiplier 5 à 10 fois la capacité de rétention d'eau des sols. A nous de jouer !

L'eau de la Terre est répartie de la façon suivante :

97 % dans les mers et océans

2,2 % aux pôles et sous forme de glaciers

0,7 % dans les nappes souterraines

0,1 % dans les lacs et les rivières

Ainsi, l'eau douce utilisable par l'Homme ne représente que 0,3 % des eaux du globe terrestre... c'est une ressource rare et précieuse ! ... d'où l'urgence de préserver l'eau.

Notions clés

Se tourner vers l'eau, c'est retourner vers la Vie et ... la Santé !

En effet, cet élément touche nos plus profonds besoins, ils sont à la fois personnels, collectifs et propre à la nature :

Boire, hydrater, irriguer (pour fournir notamment la nourriture mais aussi laisser la nature vivre), habitat, hygiène.

La Conscience de l'eau > l'eau en conscience.

Se tourner vers l'eau, c'est co-créer une destinée individuelle et collective basée incontournablement sur la bienveillance.

Comme le souligne de nombreuses fois Florence Pittolo, ce que l'humanité n'a toujours pas réussi à terminer ou parfaire, c'est changer le vieux mythe basé sur les conflits (entre humains, mais aussi avec le vivant telle la science contre « le naturel ») pour le « Mythe qui se poursuivra positivement ! »

La base c'est apprendre à reconnaître ce que nous avons déjà et en prendre soin. 


La mission de l'humanité ? Et si c'était à nouveau prendre soin de la vie ? « Arroser » le vivant par notre savoir et avec sagesse.

Développer une conscience claire, ... comme une eau de source.

Développer le discernement dans nos choix et nos actions, de façon à ce que la vie devienne fluide à nouveau ! 

Messages clés

 Pourquoi ? 

Quelques lois universelles que nous avons besoin d'intégrer et de soutenir.

· La Nature a ses propres cycles et besoins :

Actuellement nous n'avons pas le choix, c'est nécessaire pour l'Humanité. Notre connaissance de base de la survie relève de l'urgence.

· L'abondance a ses propres lois :

Les réserves en eau s'épuisent.

« Nous faisons face à un échec de la logique de surabondance de l'eau appelant à s'orienter vers la performance de la sobriété, puissance de la modération pour une meilleure régulation. » (réf. « Carnets d'Alerte, L'eau que nous sommes » Pierre Rabhi et Juliette Duquesne, p 205)

· Interdépendance :

Chacun de nous est responsable individuellement mais aussi collectivement de la protection de nos réserves d'eau. Voyons l'interdépendance de manière positive, telle qu'elle est en fait : c'est une clé pour une magnifique façon de vivre tous ensemble, toutes les espèces, chacun de nous venant de diverses parties de la planète!

  • Respect et humilité : (ou être capable de reconnaître quelle est «ma» fonction propre ». 
  • L'eau est un bien commun > donc l'accès à l'eau est un droit humain fondamental.

NOTRE définition de l'écologie : se mettre en disposition d'écouter les besoins puis les solutions que la nature nous confie et nous apporte. Cela de façon à ce que la vie soit simple... Le vivant est puissant car il choisit toujours la simplicité.

« Nous devons en venir à une gestion de l'eau basée sur des quotas équitables. » (réf. « Carnets d'Alerte, L'eau que nous sommes » Pierre Rabhi et Juliette Duquesne, p. 203)

· En conséquence « POURQUOI » prendre soin de l'eau ?

« L'eau nous traverse, nous sommes tous de l'eau ! » (Réf. Livre de Juliette Duquesne et P. Rabhi, p.206)

Comment ?

Une meilleure connaissance de l'eau (caractéristiques, enjeux, ...) et son lien à la Vie et aux Humains est seule garante d'un avenir sain ?

Parce que l'eau partage ses qualités avec nous : Florence Pittolo a listé 16 qualités de l'eau et y travaille toujours. Nous avons à ce jour expérimenté avec différents groupes la pratique de la concentration et de méditation sur ces qualités pour voir et vérifier si (et comment) elles sont connectées à notre identité humaine profonde. Nous observons alors que focaliser sur elles, s'en inspirer apporte de la tranquillité d'esprit et plus encore : la clarté dans la perception de notre vie, de nos choix, puis un élan de vie notable (vitalité). Ces qualités sont celles de l'eau, n'est ce pas ? La clarté, la fluidité, faire le lien (ou séparer et discerner « le bon grain du mauvais »), la transparence, ...Nous constatons, personnellement en tant que psychologue, que l'Eau est un outil merveilleux de développement personnel et de gestion fédérative d'un groupe.

En psychologie un humain a besoin pour être heureux et se sentir sain de participer (co-créateur de) à notre identité sociétale collective et universelle. Un sentiment de conscience de la vie, une connaissance de soi. Mais ou... et, les publications scientifiques sur le bonheur confirment que les plus légers, positifs et heureux sont ceux qui participent au soutien des associations, des groupes, des éco-mouvements, des débats philosophiques... . Participer-même aux tâches domestiques quotidiennes est un facteur d'équilibre intérieur et relationnel notoire, en effet, nous ne faisons pas que « prendre » mais nous développons alors nos capacités de don, d'aide et donc de soutien à la vie. Cela se fait très vite ressentir, même chez les enfants.... Ainsi, nous pouvons remarquer l'inutilité de nous séparer « par rubrique d'intérêt », au contraire le fait par exemple de participer à une œuvre que l'on dit caritative ou écologique n'apporte que du bonus, pour sa vie personnelle comme pour celle de la famille et de la communauté.

Ainsi, l'eau nous permet de toucher l'essentiel, et bien plus, de le préserver : l'être humain a besoin d'eau et de nourriture saines pour vivre mais aussi - et cela est prouvé de nos jours (pandémie et cataclysmes)- il a besoin de beauté, de rêve, de « préserver cet univers oublié » (« Carnets d'Alerte, L'eau que nous sommes » Pierre Rabhi et Juliette Duquesne, p 52)

Une nouvelle destinée pour l'humanité attend ! 
Elle se cachait dans l'information des gouttes d'eau ! 

Passifs, nous la manquerons !  

Actifs, nous pourrions y arriver ! 

Une nouvelle destinée pour l'humanité attend ! 

Nos particularités? Vous !